Par H.Boyer :

  • Ligne de fossés et de talus comprise dans l’arrondissement de Mamers, entre Sonne et Courgains (chemin des fossés Robert), vestige possible d’une voie de communication pour mettre en relation, en formant une sorte d’enceinte, une suite de forteresses ou de mottes, établie par le duc Robert de Normandie, le célèbre Robert-le-Diable de la légende.
  • Vestiges dans la commune de Chaloché (Maine-et-Loire) et les communes environnantes, nommés dans le pays les Fossés ou les Tranchées des Romains.
  • Retranchement dit Fossé des Sarrasins, détruit au siècle dernier en Vendée et qui s’étendait, prétend-on, des landes de Thalmond jusqu’au lac de Granlieu. On y a vu un travail de protection pour le Bas-Poitou contre les descentes des pirates saxons et francs, aux IIIème et IVème siècles.

Par Couderc :

  • Fossés dits vikings en Normandie.
  • Fossé, en partie détruit mais encore visible sur la commune de Marcé en Maine-et-Loire.
  • Fossé de Tartégoult, à l'est de la Sologne (département du Loiret) qui part vers l'est non loin de la frontière du Loir-et-Cher, traverse la commune de Ligny-le-Ribault en direction du château des Madères et, après la hauteur de La Ferté-Saint-Aubin, se dirige vers La Bouillie, soit un parcours de 12 à 14 km, la tradition disait vers 1880 qu'il délimitait la Neustrie de l'Aquitaine et qu'il allait jusqu'en Bretagne.
  • Les Hauts-Fossés (12 m de large; 4 m de profondeur; 1,50 m de hauteur de talus), à La Ferté-Saint-Cyr (41) : deux sections d'un fossé interrompu sur 400 m dans une zone marécageuse, à quelques centaines de mètres de la route de La Ferté à La Marolle-en-Sologne. La première section va de la métairie des Hauts-fossés jusqu'à l'étang des Binoches. La seconde va de la ferme du Grand-Fambron en direction du NNO jusqu'à un étang (longueur de 300 m).
  • Les Fossés César, enceinte incomplète ou hypothétique située à Nouzilly en Touraine ( Bull. Soc. Archéol. de Touraine, 1984, étude de M. Couderc ).
  • Les Fossés Sarrasins de Pouligny-Notre-Dame dans l'Indre.

Dans le sud de l’Angleterre :

  • Dans le Wessex, un fossé d’une trentaine de kilomètres.
  • Dans le sud du Wiltshire, près d'Hippenscombe, à l'ouest de Wilton, entre les vallées de la Wylye et du Naddir (fossé d'environ 9 m de large avec talus de 0,60 m de hauteur).
  • Le Grim's Dyke ou Grim's Ditch, long d'une douzaine de kilomètres, lié à des celtic fields (petits champs datés ici de l'Age du Fer) qui devait, à l'Age du Fer, séparer localement deux unités ethniques, tribales ou deux "pays" (d'après Desmond Bonney : Early boundaries in Wessex).

Dans le Plan Local d’Urbanisation d’Ivoy le Pré :

  • Ces vestiges et leurs dispositions visibles à YVOY, La CHAPELOTTE, HENRICHEMONT et BOISBELLE suggèrent une proximité, voire une analogie troublante avec le projet qu'a établi LEONARD DE VINCI en Sologne. BOISBELLE et ROMORANTIN auraient-ils été un seul et même projet de grande envergure commandé par FRANCOIS 1er dans un cadre très politique et très secret mais qui serait resté à l'état d'ébauche sur le terrain ?