Reconstitution du tracé

Faute d’éléments suffisamment fiables, certaines portions sont reconstituées comme raccordements plausibles avec les tronçons adjacents.
L’ensemble donne un fossé long d’une vingtaine de kilomètres. La largeur des vestiges, dans les endroits les mieux conservés, est de 8 à 10 mètres, la profondeur voisine de 2 mètres.

Nota : Il est toutefois possible que l’ouvrage n’a pas été terminé, ce qui expliquerait certaines absences de vestiges et des différences de section (dans la légende, arrêt des travaux par suite de querelle). Cette possibilité est étudiée dans les gazettes 6, 11 et 13. Toutefois, cette possibilité de non-creusement en totalité ne change en rien les hypothèses énoncées plus loin dans l’analyse de l’aspect technique du chantier.

Le tracé est découpé en tronçons de caractéristiques homogènes en permettant une description sommaire obtenue par un clic sur chacun des tronçons. Une description plus complète est donnée dans les Gazettes Boisbelle.

Légende des tracés
Rouge : tronçons encore visibles actuellement
Jaune : Tronçons comblés mais encore discernables
Gris : Ni vestige, ni indice. Tracé supposé.

Accès Google Maps